Les Allergies, comment les éviter ? Tout ce qu’il faut savoir

Les allergies sont courantes et la plupart du temps bégnines.

Il s’agit d’une prédisposition génétique, d’un contact répété avec un corps étranger à priori inoffensif. Le système immunitaire réagit comme s’il était en contact avec un agent pathogène : il crée des anticorps et provoque des réactions d’hypersensibilité.  Les anticorps principalement présents dans la peau sont les Immunoglobulines E. Ce sont elles qui créent les plaques rouges et autres réactions dermiques.

Les yeux ne sont pas épargnés par les symptômes des allergies.

Pour être certain qu’il s’agit d’une allergie, il convient de se rendre chez l’ophtalmologiste.

shutterstock_110098625

Allergie des yeux : la conjonctivite allergique.

Les yeux sont rouges, ils piquent ou démangent.

Les allergènes les plus courants sont les pollens (rhume des foins), les poils des animaux, les acariens et les moisissures.

Elles peuvent être saisonnières comme avec les pollens des gaminées où permanentes comme les acariens présents dans les poussières domestiques.

L’ophtalmologiste est le plus à même pour prescrire des collyres à base d’antihistaminiques afin de faire disparaître les symptômes.

La désensibilisation par un allergologue est également possible sur le long terme.

Il faut éviter absolument de se toucher les yeux ou de les gratter lorsqu’ils démangent car cela augmente les symptômes. De même, le maquillage est proscrit.

Allergies de contact : bien choisir les matériaux qui composent la monture.

Les symptômes peuvent être présents au niveau des yeux, mais également sur toutes les zones en contact avec la monture : oreilles, joues, haut du nez. La peau devient rouge et irritée. Un eczéma peut apparaître.

Dans un premier temps, il faut éviter de porter ses lunettes quand on peut pour observer s’il y a un changement. Ensuite, il faut consulter son ophtalmologiste pour qu’il détermine la cause de l’allergie.

Le principal agent allergène utilisé dans la fabrication des montures est le nickel qui est présent en alliage avec d’autres métaux. La réaction des personnes allergiques touche à la fois la peau mes également les yeux avec des démangeaisons très inconfortables.

Le chrome peut également poser souci.

Les matières plastiques comme le PVC ou l’acétate peuvent également déclencher des allergies, mais plus rarement.

Le titane est considéré comme le matériau le plus biocompatible, 0,6% des personnes y seraient allergiques. On utilise le titane dans les implants dentaires et orthopédiques par exemple pour sa résistance, sa légèreté et l’absence de rejet.

En plus du titane, d’autres matériaux sont très peu allergènes comme l’acier chirurgical, l’acétate de cellulose fabriqué à partir de fibres de coton et de solvants naturels, ou encore des matériaux plus luxueux : le bois ou encore la corne. Ces matériaux nobles servent à fabriquer artisanalement des lunettes uniques de par leurs nuances, leurs teintes et leurs veinages.

Pour les plaquettes, en contact avec le nez, il vaut mieux privilégier le silicone qui est souvent mieux toléré.

Les matériaux ne cessent d’évoluer, les recherches portent sur des microcapsules qui peuvent libérer des produits comme des huiles essentielles anti-microbes ou encore anti-poux.

On peut imaginer demain des lunettes prescrites par les allergologues pour être désensibilisé sur le long terme.

Quelle que soit votre intolérance, votre opticien labellisé professionnel de santé visuelle peut vous conseiller et vous orienter.